Saison 1 de SOS 1/87 - Episode 1 - Rencontres - Partie 1 - Version "IMAGE"



>>> Retour sur la page principale <<<



Version "IMAGE"


Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence


Si vous découvrez pour la première fois "SOS 1/87"
Découvrez la présentation de cet Web Série au 1/87
>>> en cliquant ici <<<


Découvrez cet épisode 
en vidéo avec bruitage

OU


en version "avec des bulles"
>>> en cliquant ici <<<
 
- English Version -
>>> CLICK HERE <<< 


- Episode 1 - Rencontres -

- Partie 1 : Bienvenue -

Berlin, 10h21, Caserne de pompiers Numéro 2


Arnold KRUPP: « Bonjour, je suis Arnold KRUPP. J’ai été muté dans votre caserne… Où puis-je trouver un responsable ? »

Caporal Viktor ZIMMER : « Garez vous juste là ! Je vais vous accompagner… »


Caporal Viktor ZIMMER : « Bonjour, moi c’est Viktor. Je suis dans votre équipe. Je vais vous emmener voir le Sergent Chef HEINZ…»


Arnold KRUPP: « Bonjour, je suis Arnold KRUPP… »

Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Le nouveau !!! Je suis le sergent chef Wolfgang HEINZ… Bienvenue. Je vais vous faire visiter votre nouvelle caserne… »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Alors que faisiez vous auparavant ? »

Arnold KRUPP: « Et bien j’étais médecin militaire. Je reviens du Mali où j’étais présent dans une unité pour épauler les forces françaises. »





Arnold KRUPP: « J’étais capitaine. J’ai décidé de faire une pause, et de revenir ici, en Allemagne… On m’a mis au grade de sergent pour commencer… »

Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Parfait... Pour en revenir au fonctionnement de cette caserne : Nous avons cinq équipes. Quatre équipes sont en alerte en permanence, et une cinquième qui se tient prête pour envoyer des véhicules en soutien, comme la Grande échelle ou notre véhicule de traitement chimique. »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Dans une équipe, il y a 3 groupes : A-B et C. Vous serez avec moi dans l’équipe 3-A.»

Arnold KRUPP: « Très bien. Et n’hésitez pas à me tutoyer ! »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « OK. Nous sommes une petite caserne, mais nous avons beaucoup d’activités. En plus, si tu as été médecin, ce sera très utile. Derrière cette porte, le cœur de notre caserne…»


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « La salle du dispatching ! Notre salle d’appel et de gestion des interventions… »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « C’est ici que les personnes qui appellent le 112 sur leur smartphone (numéro d'appel d'urgence européen) sont reçus. Nos opérateurs analysent la demande avant de déclencher l’alerte. »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Comme tu vois, il y a 4 postes + celui du responsable. Quand il y a trop d’appels, les appels suivants partent sur notre centre d'appel central. Il faut savoir que quand tu composes  le 112 avec ton téléphone portable ou sur un téléphone fixe, ils renvoient sur le centre d'appel local. Ce qui permet d'envoyer les unités les plus proches… »




---- INFORMATIONS à CONNAITRE ----
Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Le 112 est un numéro gratuit  et il est accessible même en cas de panne du réseau ou de forfait épuisé. Il est joignable 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ce numéro fonctionne dans les 28 pays de l'Union Européenne, ainsi qu'en Norvège, en Islande, en Suisse, en Israël, aux USA sur certains réseaux, et depuis 2017 en Inde. Normalement chaque pays est en mesure de pouvoir répondre en plusieurs langues européennes à un touriste en détresse.

Le 112 peut être composé dans le cas d'un vol, d'un malaise, d'une blessure grave, d'un départ de feu ou encore d'un accident de la route. C'est LE numéro unique destiné aux urgences. Il est très utile aux touristes qui ne connaissent pas forcément les numéros d'urgence du pays visité. Pour la France, le 112 ne se substitue pas ni au 15, ni au 17, ni au 18.
Il évite de confondre entre ces 3 numéros car encore des personnes font la confusion entre ces 3 appels possibles. Pour rappel, le 15 c'est le SAMU, à appeler en situation de détresse vitale, le 17 c'est le numéro de la Police Nationale Française en cas d'agression cambriolage ou de trouble à l'ordre public, et le 18 qui permet d'appeler les pompiers.




Enfin, il existe uniquement en France le 114. Depuis septembre 2011, ce numéro qui n'est accessible que par SMS, ainsi que par FAX, permet à toute personne sourde, malentendante, ou encore qui n'arrive plus à parler ou d'entendre, de communiquer avec les secours. Cette ligne ne reçoit pas les appels vocaux téléphoniques.  »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : «  Il faut que je te présente à notre chef d’équipe. Elle doit être dans la cour… »

Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Nous revoici dans la cour. Donc ici le garage numéro 1 avec des camions. »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Il y a 2 camions « Pompe » pour la lutte contre les incendies et pour les sauvetages,  un  camion de « secours routier » qui sert à protèger une zone d’accident et qui prend en charge ou d’extraire les victimes coincées dans la tôle de leur véhicule et un camion avec « l’échelle aérienne ». »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Ici le garage Numéro 2 avec des véhicules plus petits. Deux véhicules « Tous usages » de 5 places. Ils nous permettent de faire une première reconnaissance ou des ouvertures de portes. Un véhicule avec nos tenues et notre matériel « CBRN » : Chimique, Biologique, radiologique et Nucléaire… Plus connu dans d’autres pays sous l’abréviation NRBC… et une ambulance. »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Voici Katia, qui travaille aussi dans notre équipe. C’est le nouveau: Arnold KRUPP… Est ce que tu sais où est Maya ? »

Caporal chef Katia BAUM : « Bonjour le nouveau... Oui, Maya fait l’inventaire de notre bateau rapide… »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Maya FIGER est notre chef d’équipe. La voici sur le bateau avec le casque rouge… »


Sergent chef Wolfgang HEINZ : « Voici le nouveau !!! »

Adjudant chef Maya FIGER : « Bonjour, et bienvenue… Mon adjoint, l’adjudant AKERMANN, n’est pas là… Demain, l’équipe 3-A est en repos. Nous partirons à Hambourg pour un salon professionnel, avec mon adjoint et le sergent chef HEINZ. Voulez vous venir avec nous ? »

Arnold KRUPP: « Volontiers… »


Adjudant chef Maya FIGER : « Et bien, à demain, ici, sur le parking… »

Arnold KRUPP: « Parfait… à demain ! »



LIEN SUR LA SUITE
>>> EN CLIQUANT ICI <<<<


DECOUVREZ EGALEMENT
SUR  - SOS 1/87 -


       

Dioramas au 1/87 de pompiers
>>> Cliquez ici <<<







Commentaires